• Entraînez-vous avec l'app du Concours
  • Google play mini

Ingénieur, quelle spécialité pour quel métier ?

Votre décision est prise, vous voulez devenir ingénieur ! Mais connaissez-vous les différentes spécialités qui s’offrent à vous, et celles qui vous attirent le plus ? Outre le fait de « devenir ingénieur », il s’agit de choisir quel « type » d’ingénieur vous souhaitez devenir.

 

Les différents secteurs de spécialisation et types d’ingénieur

Parmi les spécialités d’ingénierie existantes sur le marché du travail, certains secteurs ont le vent en poupe, et ce peu importe la structure ou les métiers qui y sont exercés. Ainsi, la construction, l’aéronautique, l’informatique, les biotechnologies ou encore les nanotechnologies sont en constante progression.

Par ailleurs, au-delà des spécialités choisies, nous pouvons regrouper les métiers d’ingénieurs sous quatre grandes catégories :

  • Ingénieur d’étude: Travaillant généralement dans des bureaux d’étude indépendants, cet ingénieur met ses compétences au service de fonctions d’études, de conseils, et de consulting pour les entreprises. Il réalise des travaux de recherches, de conception, de développement, et d’analyses appliquées.
  • Ingénieur de production: Sa mission consistera à rendre possible et réaliser techniquement les inventions développées préalablement par les ingénieurs d’études. Très appliqué, l’ingénieur de production est plus axé sur les méthodes de fabrication, et son rôle est au plus proche des usines. Par ailleurs, il est susceptible de fixer les coûts, les objectifs ainsi que les délais d’application.
  • Ingénieur commercial: Doté d’une double compétence, il dispose d’une grande capacité à comprendre les besoins du client et à lui proposer des solutions techniques, les lui expliquer, et le conseiller. L’ingénieur commercial étudie le marché, prospecte et négocie, tout en connaissant à la fois parfaitement son portefeuille de clients et son produit.
  • Ingénieur de support: Cette catégorie d’ingénieur représente les ingénieurs en charge des fonctions support. Il s’agit notamment des ingénieurs informaticiens, des ingénieurs en finances, ou encore des logisticiens, qui assureront une bonne gestion des flux de production. Ils aident et assurent le bon déroulement du projet en optimisant toutes les étapes du processus, de la conception à la vente du produit.

Afin de choisir correctement votre spécialisation, interrogez-vous sur le type de métier que vous souhaitez exercer et la façon dont vous souhaitez vous impliquer dans les projets.

 


Choisir sa filière de spécialisation, comment faire le bon choix ?

Vos appétences personnelles

Tout d’abord, choisir une spécialisation doit dépendre de vos goûts. En effet, les spécialités choisies vous demanderont une grande implication. Il est donc important de vous orienter dans un ou des domaines vous permettant de vous épanouir. Nous sommes toujours plus performants dans un domaine qui nous plaît !

En plus de l’aspect « passion », il est aussi à noter que choisir sa ou ses spécialisations peut être stratégique. En effet, certains secteurs recrutent plus que d’autres. Attention toutefois à relativiser ce critère, car certains secteurs évoluent très vite. La cyber sécurité par exemple attire de plus en plus les étudiants, tout comme la robotique, ou les technologies en lien avec l’environnement.

A quel moment se spécialiser

Selon les écoles, il est possible de se spécialiser plus ou moins tôt. Généralement, les premières spécialisations se choisissent en 3ème année dans les écoles généralistes. Elles peuvent toutefois se choisir dès la 1ère année dans les écoles d’ingénieur spécialisées ou par le biais d’options. Ce choix dépend de chaque candidat et de sa capacité à se projeter dans une spécialisation dès la sortie du bac ou s’il souhaite approfondir les matières d’ingénierie avant d’affiner son projet professionnel.

L’entreprise, un choix gagnant à tous les coups

Quels que soient la spécialisation ou le secteur choisi, la présence en entreprise est toujours un avantage aux yeux de vos futurs recruteurs. Profitez des stages ou de l’alternance pendant vos études pour vous confronter à la réalité de votre futur métier. Côtoyer le monde de l’entreprise permet au jeune diplômé de jouir d’une image plus mature, et d’être mieux préparé à ses futures missions. Ainsi, être opérationnel immédiatement sera un atout de taille pour votre recherche d’emploi, une fois votre diplôme en poche !

De plus, l’alternance peut vous permettre de financer vos études et d’être rémunéré. C’est généralement plutôt en fin de cursus que l’on peut y accéder.

Le lieu idéal pour vos études

Même si le choix de la spécialisation doit primer dans votre décision, l’emplacement géographique de votre future école d’ingénieur a son importance. Prenez en compte les frais annexes comme le logement ou encore le coût de la vie.

D’autre part, si l’international est important pour vous, renseignez-vous sur les écoles qui proposent des séjours ou échanges à l’étranger pendant le cursus. C’est un atout non négligeable surtout si vous visez des entreprises d’envergure internationale par la suite.