La réforme du baccalauréat a très largement bougé les lignes de l’enseignement secondaire. La disparition des filières et la possibilité, offerte à chaque élève, de devenir acteur de son parcours d’apprentissage, a été perçue comme une petite révolution. La réforme, entrée en vigueur à la rentrée 2019 pour la préparation du baccalauréat 2021, suscite toutefois encore de nombreuses interrogations.
Beaucoup se demandent en effet quelles spécialités choisir afin de préparer au mieux leurs études supérieures, et plus particulièrement leurs concours d’entrée. Les prétendants aux Écoles d’ingénieurs ne font pas exception. Malgré la proposition de nouvelles spécialités, le traditionnel triptyque « maths-physiques-chimie » est encore choisi par nombre d’élèves, par crainte d’être pénalisés par la suite. Or cela n’est pas toujours le choix le plus pertinent.
En effet, ce que la réforme met en exergue est la pluralité des profils. Vous pouvez devenir un excellent ingénieur, sans pour autant aimer l’une des matières scientifiques traditionnellement obligatoires. Pourquoi, dès lors, ne pas miser sur vos forces, pour capitaliser au plus tôt sur vos atouts ? C’est ce que vous propose la spécialité Sciences de l’ingénieur (SI).
Mais est-elle un choix judicieux pour qui veut prétendre à un concours d’entrée en École d’ingénieur ?

 

Qu’est-ce que la spécialité Sciences de l’ingénieur ?

La réforme du baccalauréat a créé trois nouvelles spécialités scientifiques, à savoir les Sciences de l’Ingénieur, le Numérique et Sciences informatiques, et enfin, les Sciences Techniques. Durant l’année scolaire 2019-2020, la spécialité Sciences de l’ingénieur n’a été suivie que par 6,7 % des élèves de Première.
Certes, comme toutes les nouvelles spécialités, cette dernière n’est pas disponible dans tous les établissements de France. Il vous faut, à ce titre, vous renseigner au plus vite auprès de votre lycée pour savoir si elle y est enseignée ! Toutefois, cela reste assez peu. Pourtant, la nouvelle filière offre un enseignement poussé dans de nombreux domaines de l’ingénierie tels que la mécanique, l’électricité, l’informatique et numérique ou encore les signaux. Cette spécialité permet donc aux élèves d’acquérir de solides connaissances dans les matières qu’ils auront à manipuler au quotidien dans leur futur métier d’ingénieur.
Il est recommandé de coupler ces enseignements avec la poursuite des mathématiques qui leur seront complémentaires. Cela est une spécificité de la filière et permet de recevoir des enseignements complémentaires pour un parcours complet.

 

Qu’apprend-on concrètement en Sciences de l’ingénieur ?

La spécialité Sciences de l’ingénieur est très riche et, comme son nom l’indique, résolument tournée vers l’ingénierie. Ainsi, le programme vise cinq objectifs pédagogiques distincts, qui seront de véritables atouts pour les futur.e.s ingénieur.e.s. Il s’agit de :
• Savoir créer des produits innovants
• Analyser les produits existants et comprendre leur complexité
• Modéliser des produits pour prévoir leurs performances
• Conduire des expérimentations et des simulations sur ordinateur afin de valider les performances d’un produit
• S’informer, sélectionner et produire de l’information afin de communiquer ses analyses auprès d’une équipe ou auprès d’intervenants extérieurs

Le programme, très varié, est orienté vers la pratique et le travail en groupe. Les projets s’effectuent en petit comité (un peu moins de vingt élèves par session), et en laboratoire. Vous pourrez aborder des questions très diverses telles que :
• Étude des forces, des vitesses, des puissances ou encore des rendements mécaniques
• Lois de comportement en électricité, le câblage et les calculs de dimensionnement
• Modélisation 3D sur les logiciels SolidWorks et Meca3D
• Programmation sur microcontrôleur grâce aux cartes Arduino et aux langages Python et C
• Application sur smartphone

 

Quelles sont les épreuves de Première et de Terminale en SI ?

Si vous ne souhaitez pas poursuivre vos études de SI en Terminale, vous pourrez passer des épreuves à la fin de la Première. Cette évaluation comportera deux exercices différents, comptant pour un coefficient 5, sur une durée de deux heures. Un produit vous est présenté en début d’épreuve. Dans une première partie, vous serez amené à étudier ses performances puis, dans une seconde partie, son fonctionnement et les modifications de son comportement.
Si, en revanche, vous souhaitez poursuivre l’étude des Sciences de l’Ingénieur en Terminale, vous serez évalué à la fin du mois de mars de votre dernière année. La note obtenue comptera pour un coefficient de 16 ! Autant la préparer correctement. L’épreuve durera quatre heures et se décomposera en deux parties. Vous devrez tout d’abord effectuer une étude de cas durant trois heures. Le but sera d’améliorer les performances du produit présenté. Par la suite, vous aurez à résoudre deux exercices de physique, durant une heure.

 

À qui s’adressent les Sciences de l’Ingénieur au lycée ?

Très logiquement, la spécialité SI s’adresse en premier lieu aux élèves souhaitant s’orienter vers des écoles d’ingénieur. Il est en effet nécessaire d’avoir une inclinaison forte pour les matières scientifiques, et souhaiter comprendre le fonctionnement technique du monde qui nous entoure. Si vous êtes désireux d’impulser les innovations de demain, cette spécialité vous séduira sans aucun doute.
En outre, il est important de garder une cohérence dans ses choix d’orientation. Ainsi, bien que vous soyez libre de choisir les mineures de votre choix, nous ne pouvons que vous conseiller de doubler la spécialité SI par la poursuite d’un enseignement en mathématiques. Arrivé en Terminale, vous aurez, de toute façon, deux heures de physique obligatoires, afin d’acquérir les bases nécessaires à la compréhension de la modélisation. En effet, trois thèmes sont majeurs dans le programme de Terminale, à savoir :
• Mouvements et interactions
• Énergie
• Ondes et signaux

Notez que le rythme d’apprentissage est soutenu dans cette spécialité et que, contrairement à ce que peuvent supposer des stéréotypes encore vivaces, elle est loin d’être exclusivement masculine !

 

Quelles sont les thématiques abordées dans la filière SI ?

Au-delà des thèmes génériques que nous venons de citer, la spécialité SI tend à répondre aux problématiques que rencontre le monde actuel. Ainsi, au cours des deux années d’apprentissage, voici les thématiques que vous serez amené à traiter :
• Ingénierie design et prototypage de produits innovants
• Application numérique nomade
• Réalité virtuelle
• Produits d’assistance pour la santé et la sécurité
• Aide à la compensation du handicap
• Augmentation des performances du corps humain
• Objets connectés et l’internet des objets
• Structures et les enveloppes des ouvrages
• Réseaux de communication et d’énergie
• Mobilités des personnes et des biens

 

En quoi la SI vous prépare-t-elle tout particulièrement aux études d’ingénieur ?

Outre le contenu de ses apprentissages, la filière SI permet d’acquérir une méthodologie solide, qui vous sera très bénéfique lors de vos études d’ingénieur. En effet, la méthode d’enseignement employée en Sciences de l’ingénieur repose sur l’investigation et les travaux de groupes. Il s’agit là de deux piliers majeurs de la démarche en ingénierie. L’innovation, l’analyse, la modélisation, l’expérimentation mais également la communication, sont ainsi mises à l’honneur.
La majorité de vos apprentissages se feront par la pratique. Il vous sera ainsi demandé d’observer et d’analyser les différences entre vos attendus et les résultats mesurés lors de vos expérimentations, ou de vos simulations. Vous pourrez optimiser les performances d’un produit grâce à une compréhension fine de son fonctionnement. Enfin, vous serez challengé en groupe lors d’un projet d’équipe de 12 heures en Première, et de 48 heures en Terminale. Cette faculté de travailler à plusieurs sera un véritable atout lors de vos études d’ingénieur.
Cette spécialité vous permettra d’être très réactif en vous confrontant sans cesse à des domaines et des problématiques variés. Il ne vous sera que rarement demandé de restituer un cours appris par cœur. Le but est de vous faire acquérir une méthode et un état d’esprit qui vous accompagneront par la suite durant toutes vos études.

 

Quels sont les débouchés offerts aux élèves de la filière Sciences de l’ingénieur ?

Les débouchés de la spécialité Sciences de l’ingénieur sont multiples. Elle ouvre, bien entendu, aux concours des Écoles d’Ingénieur comprenant un cycle préparatoire intégré, mais également aux classes prépa, aux IUT ou encore aux BTS. Grâce à des enseignements variés et un socle fort en sciences, les élèves issus de SI possèdent des bases très solides pour intégrer des études scientifiques et techniques.
Comme nous l’avons évoqué au début de cet article, la filière SI permet à de nombreux profils d’adopter au plus tôt un parcours qui leur ressemble. La physique est encore bien présente grâce aux deux heures obligatoires en Terminale. Toutefois, les autres matières seront quant à elles beaucoup plus orientées vers l’ingénierie que ne le seraient les matières classiquement enseignées dans une filière classique. Pour ce qui est du choix de votre troisième spécialité en Première, tout est ouvert. Le concours Puissance Alpha vous incite à choisir « l’option du cœur », c’est-à-dire une spécialité qui vous intéresse réellement et vous permettra de vous épanouir dans votre cursus scolaire.
Quoi que vous choisissiez comme options, les écoles du concours Puissance Alpha sont très intéressées par les profils issus de la filière SI. Si vous souhaitez en savoir plus, contactez nos équipes sans plus attendre. Nous serons enchantés de répondre à vos questions et de vous aiguiller dans votre orientation !

Puissance Alpha - le 24/11/2020

Partager l'article