La réforme du bac de 2019 a eu pour but de diversifier les parcours et d’enrichir les enseignements des lycéens. Grâce à la création de nouvelles spécialités, les filières traditionnelles se sont vues remplacées par des cursus sur mesure, dessinés en grande partie par les étudiants eux-mêmes. Ainsi, de nouvelles matières ont vu le jour, afin d’enseigner des compétences plus adaptées à notre société actuelle.

Parmi elles, la spécialité Numérique et Sciences Informatiques fait couler beaucoup d’encre. En effet, elle suscite beaucoup d’interrogations chez les prétendants aux Écoles d’ingénieur. Est-elle recommandée pour qui veut prétendre aux concours d’ingénieur, ou la voie du traditionnel triptyque « Math-Physique-Chimie » est-il plus payant ? C’est ce que nous allons étudier dans cet article !

 

La spécialité Numérique et Sciences informatiques, c’est quoi ?

En 2019, le bac général a connu une très profonde mutation. Les célèbres filières S, ES et L, ont en effet été remplacées par un nouveau projet pédagogique. Un tronc commun est ainsi maintenant enseigné durant seize heures hebdomadaires en Première et quinze heures trente en Terminale.

Par ailleurs, en Première, les élèves doivent choisir 3 enseignements de spécialité, pour une durée de deux heures hebdomadaires. En Terminale, ils conservent 2 spécialités. Ils sont ainsi véritablement acteurs de leur parcours.

Parmi les enseignements proposés, la spécialité Numérique et Sciences Informatiques est disponible dans de nombreux établissements. Son but est de permettre aux élèves ayant une appétence pour l’informatique, d’acquérir de véritables connaissances théoriques et pratiques dans ce domaine. Il ne faut pas confondre la NSI avec la SNT (Sciences Numériques et Techniques) enseignée en Seconde, ou encore avec la spécialité SIN (Système d’Information Numérique) disponible en STI2D.

 

SNT et NSI, quelles différences ?

La SNT (Sciences Numériques et Techniques) est une matière enseignée en tronc commun de Seconde, durant une heure trente par semaine. Elle vise à donner une culture générale du numérique, permettant aux élèves de mieux saisir les enjeux liés à l’informatique. Ils sont ainsi à même de comprendre les principaux concepts des sciences informatiques, mais également l’importance que prennent ces derniers dans notre société actuelle.
Les cours s’échelonnent durant quatre heures hebdomadaires en Première et six heures en Terminale. Ils couvrent quatre grandes thématiques, à savoir les :

  • Données
  • Algorithmes
  • Langages
  • Ordinateurs, réseaux, objets connectés, et systèmes d’exploitation

Au cours de leurs apprentissages, les élèves acquièrent de solides bases pour comprendre le secteur informatique et la programmation. À la suite des deux années, ils ne seront toutefois pas experts d’un langage ou d’une thématique donnée.
Par ailleurs, l’enseignement y est résolument tourné vers la pratique et le travail en groupe. Cela confère donc de précieux atouts aux élèves pour la poursuite de leurs études en ingénierie et, plus généralement, dans leur vie professionnelle.

 

Pourquoi choisir la spécialité NSI informatique quand on veut être ingénieur ?

La NSI informatique présente de nombreux avantages, tant pour les élèves que pour les Écoles d’ingénieur. En effet, le programme de NSI est celui d’une licence simplifiée et enseignée sur deux ans. Les élèves issus de cette spécialité possèdent donc de très solides connaissances dans le domaine informatique.

En outre, étant véritablement maîtres de leur choix, les étudiants ayant opté pour cet enseignement sont souvent férus de numérique. Les profils sont ainsi plus divers, plus riches et plus pointus. Les élèves, acteurs de leur formation, sont plus impliqués, plus matures et plus actifs. Un véritable plus pour les Grandes Écoles.

Du point de vue des élèves, là encore la spécialité NSI est une vraie plus-value. En effet, nul besoin que les mathématiques, la physique ou encore la chimie soient de véritables passions pour devenir ingénieur ! Les compétences informatiques innervent tant notre société, qu’il est parfois plus pertinent d’acquérir de véritables connaissances dans ce domaine et de se spécialiser dans sa sphère de prédilection.

En ouvrant le champ des possibles, cette spécialité permet donc à des profils variés et pluridisciplinaires de prétendre aux études d’ingénieurs. C’est une vraie richesse pour tous.

 

Comment réussir en École d’ingénieur avec la spécialité NSI ?

Le programme riche, solide et diversifié de la spécialité NSI est le premier grand avantage pour qui veut intégrer une École d’ingénieur.

Les élèves étudieront en effet très largement ce qu’est une donnée, mais également le fonctionnement technique des ordinateurs, ou encore les interactions avec les machines, les pages web et les utilisateurs. Ils apprendront, en outre, le langage de programmation python 3 et le fonctionnement algorithmique. Abordées en Première, ces notions seront très largement approfondies en Terminale.

De plus, la science informatique sera abordée sous le prisme de son histoire, afin que les élèves puissent la recontextualiser dans un cadre plus large. Le socle de connaissances acquises est donc extrêmement large et solide.
Par ailleurs, le travail en mode projet est privilégié. Ce dernier est très prisé dans la poursuite des études en École d’ingénieur. Il sera donc un vrai plus pour les élèves accoutumés à ce type de travaux.

Enfin, il convient de noter que des acquis différents peuvent être une véritable plus-value selon les aspirations professionnelles de chacun. Le numérique et les sciences informatiques se marient en effet avec toutes les spécialités et se conjuguent dans tous les secteurs. L’omniprésence de cette discipline dans tous les pans de notre économie et de notre société en fait un besoin incontournable et un atout précieux. Nul ingénieur et nul professionnel ne peut se passer de compétences informatiques. Avoir de telles compétences est donc gage de réussite, tant en École d’ingénieur que dans la poursuite de sa carrière.

 

La spécialité NSI est-elle un frein pour le concours d’ingénieur ?

Nous l’avons vu, avoir suivi la spécialité NSI peut se révéler être un atout précieux pour effectuer des études d’ingénieur avec succès. Mais qu’en est-il du concours d’entrée ?

Là encore, elle ne saurait être un frein. En effet, conscientes des enjeux que représente l’informatique et le numérique, les Écoles de Puissance Alpha ont ouvert leurs portes aux élèves issus de la spécialité NSI. Ainsi, les étudiants ayant choisi cette formation sont tous éligibles au concours commun de puissance Alpha. En outre, une épreuve écrite du numérique et sciences de l’informatique est possible.

De fait, bien qu’elle ne soit pas obligatoire, cette spécialité ne dessert absolument pas les prétendants au concours d’ingénieur. Elle permet simplement à chacun de miser davantage sur ses forces et ses appétences, plutôt que sur des matières imposées. Notons toutefois que de solides connaissances en mathématiques sont également fortement appréciées. Le mieux est donc peut-être de poursuivre un parcours mêlant les maths et la NSI afin de mettre toutes les chances de son côté.

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les modalités du concours Puissance Alpha et sur nos Écoles d’ingénieur, n’hésitez pas à contacter nos équipes. Nous serons ravis de vous aider à trouver toutes les réponses à vos questions d’orientation !

Puissance Alpha - le 22/10/2020

Partager l'article